EN
1-833-474-9746 EN

La motivation, ça se cultive

Publié mardi le 03 novembre

La motivation, ça se cultive

Une chronique rédigée par Dominic Baillargeon, M.Sc. Pht, FCAMPT, SPC, UASD et Karolane Landry, chargée de projets communications et marketing, Nxt Generation PHYSIO

N’ayons pas peur des mots. Depuis quelques mois, les journées sont difficiles et le manque de motivation due à la pandémie se fait de plus en plus sentir. Nous en profitons d’abord pour te dire que tu es bon et de ne pas lâcher! En plus de prendre ce temps pour te reposer, profites-en pour changer tes habitudes positivement. Entraîne-toi et bouge!

Mais comment faire pour se motiver à l’entraînement? Et par entraînement, on ne veut pas seulement dire de soulever des poids ou de faire des choses très intenses. On parle aussi de marche, de jogging léger ou de toutes autres activités qui active notre métabolisme et qui nous permet de sécréter des hormones de bien-être comme l’endorphine.

La motivation ne vient pas seule, on doit faire des efforts. Effectivement, on ne naît pas avec ou sans : elle se développe.

Je n’aime pas m’entraîner
Lorsque l’on discute d’activité physique avec certaines personnes relativement sédentaires, voici la phrase qui revient la plus souvent : « Mais, je n’aime pas m’entraîner ». L’histoire, c’est que personne n’aime pas s’entraîner avant de commencer à le faire de façon régulière. Les débuts sont si difficiles que si vous ne persistez pas au-delà de cette difficulté, l’entraînement ne deviendra jamais plaisant et gratifiant. C’est la même chose pour quelqu’un qui arrête de s’entraîner pendant une longue période : le retour ne sera pas motivant.

Mais pourquoi est-ce aussi difficile? Pour faire court, lorsqu’on veut créer une habitude, notre cerveau fonctionne avec le principe d’ « action » et de « rétroaction ». C’est un peu comme manger du chocolat. En goûtant à ce délice, on active une partie de notre cerveau qui reconnaît le plaisir. Nous activons ainsi les systèmes
« récompense » de notre cerveau. Ces derniers nous poussent à manger à nouveau du chocolat. La différence avec l’entraînement, c’est que la récompense n’est pas instantanée. Il faut donc quelques semaines d’entraînement avant de voir des résultats et être satisfait (rétroaction). Les récompenses peuvent être plus subtiles au début et prendre plusieurs formes : plus d’énergie, perte de poids, gain de masse musculaire, meilleur sommeil, etc. Donc, parce que je me sens bien après, j’ai envie de recommencer et ainsi la motivation est créée. La clé, c’est donc la persévérance. Trois à six mois peuvent être nécessaires – selon les gens – pour commencer à prendre goût aux résultats que procure l’entraînement.

Que faire avec les gyms fermés
En ce moment, il peut paraître difficile de créer cette habitude quand tous les gyms sont fermés. Toutefois, on te donne quelques petits trucs qui pourraient t’aider à débuter n’importe quelle activité physique dans le confort de ta demeure :

– Mets ta musique préférée
– Donne-toi des objectifs quantifiables quotidiens ou hebdomadaires
– Trouve-toi un (e) coach sur le Web qui te donne envie de bouger
– Crée un groupe d’entraînement virtuel avec des amis
– Mets des vêtements que tu aimes
– Choisis des mouvements que tu apprécies
– Écris tes entraînements à ton horaire et respecte-les

Peu importe quels sont les trucs que tu développes, ils sont tous bons.

Il n’y a pas que le gym qui existe. Si le plein air te branche, faire une promenade tous les jours pendant 30 minutes peut être une excellente façon de commencer ton cheminement. Lorsque mes clients me disent qu’ils ne veulent pas s’entraîner, je leur donne le défi de faire des squats lorsqu’ils se lèvent de leur chaise, par exemple dans une pause au travail. Ce mouvement est accessible à tous et ne requiert aucun équipement. Je leur dis de faire 3 séries de 10 répétitions, 3 fois par jour. D’ici trois semaines, ils seront déjà plus en forme et ils prendront peut-être goût à ajouter d’autres mouvements à leur nouvelle routine.

Rappelle-toi que la motivation, c’est quelque chose qui se pratique – tout comme lorsque l’on veut jouer d’un instrument de musique ou apprendre une nouvelle langue.

À toi de jouer!

Dominic Baillargeon
Physiothérapeute
Nxt Generation PHYSIO

Karolane Landry
Chargée de projets communications et marketing
Nxt Generation PHYSIO

Nouvelle précédente

Les trigger points, c’est quoi?

Nouvelle suivante

Cyclistes : 10 exercices de renforcement et de mobilité à faire pendant la saison off

Suivez-nous:

Autres nouvelles

Les nouvelles semblables à celle-ci