EN
1-833-474-9746
EN

Les céphalées

Publié mercredi le 15 mai

Les céphalées

Les maux de tête, dits céphalées, sont les plaintes les plus répandues auprès de la population. Contrairement à la croyance populaire, la récurrence des maux de tête ne signifie pas que l’on ne peut pas les soigner.En fait, une  prise en charge appropriée en physiothérapie va permettre de les soigner et réduire. .

Qui est la population cible ? 


Les céphalées peuvent se manifester sous diverses formes et facteurs. Cette condition concerne l’ensemble de la population homme et femme. Cependant, elles sont plus fréquemment observées chez les femmes et les individus âgés de 20 à 50 ans. Les impacts des maux de tête incluent des troubles de concentration, des difficultés d’attention, et une fatigue accrue, affectant négativement le rendement au travail et les activités physiques.

Quels sont les symptômes ?


La douleur causée par les céphalées peut varier en termes d’intensité, de fréquence, et de localisation, allant d’une sensation sourde et continue à des douleurs pulsatiles ou en rafales. Bien que les symptômes puissent différer d’un individu à l’autre, le point commun reste une douleur perçue au niveau de la tête, souvent interne. Certaines céphalées peuvent également s’accompagner de douleurs cervicales ou visuelles et/ou auditives. Il est crucial de décrire précisément ses symptômes lors de la consultation médicale pour permettre un diagnostic adéquat et l’élaboration d’un plan de traitement efficace.

Quel est le rôle de la physiothérapie ? 

L’évaluation par un physiothérapeute peut déterminer si les céphalées, notamment celles d’origine cervicogénique (provenant de problèmes au niveau de la colonne cervicale), peuvent bénéficier d’une prise en charge physiothérapeutique. Cette approche peut inclure l’éducation du patient, la réalisation d’exercices spécifiques pour le contrôle moteur cervical, la mobilisation des articulations cervicales, ainsi que des conseils posturaux pour le travail et les activités quotidiennes.



Nouvelle précédente

Syndrome du tunnel carpien

Suivez-nous:

Autres nouvelles

Les nouvelles semblables à celle-ci