EN
1-833-474-9746 EN

Le canicross, un sport qui a du mordant!

Publié vendredi le 12 février

Le canicross, un sport qui a du mordant!

Nina Uytterhaeghe, Ostéopathe et kinésiologue et Karolane Landry, chargée de communications et marketing, Nxt Generation PHYSIO

En ostéopathie, il n’est pas rare de voir quelqu’un qui consulte à la suite d’une séance de canicross ou de canimarche qui a mal terminée. C’est un sport qui est de plus en plus populaire au Québec et qui requiert une attention particulière. Lorsque vous promenez votre chien, il vous est probablement déjà arrivé que votre animal voie un écureuil, par exemple, et avant même que vous le sachiez, votre toutou part en courant et vous emporte avec lui.

Vous chicanez alors Fido et vous continuez tout bonnement votre promenade. Par contre, ce que vous ne savez pas, c’est que ce faux mouvement imprévu peut parfois entraîner des douleurs au bras, à l’épaule, au dos ou au bassin. 

Heureusement, avec les bonnes techniques, plusieurs trucs peuvent vous éviter cette situation. En voici 5 qui vous aideront assurément à bien faire votre entrée dans le monde du canicross.

Faire du canicross au Québec

Unsplash – Sherise VD

Débutez avec le canimarche

On entend souvent beaucoup parler du canicross, mais tous devraient passer par l’étape du canimarche avant même de penser à courir. Vous apprendrez d’abord les techniques de base et pourrez les mettre en pratique au pas de marche avant d’augmenter la foulée. C’est un excellent point de départ

Le but du canimarche est de travailler en équipe avec votre chien. Vous ne voulez pas vous laisser tirer par votre chien, mais marcher en symbiose à la même vitesse. Lorsque cette étape est acquise, on peut tranquillement augmenter la cadence!

Pratiquez dans un endroit calme

Pour les premières séances de canicross de Toutou, dirigez-vous dans un endroit peu fréquenté. Ne vous lancez pas sur la piste cyclable du canal de Lachine dès vos premiers entraînements, par exemple. Il est fort possible que vous finissiez au sol avec quelques contusions (et on ne voudrait pas ça). Le but est de minimiser les distractions pour le chien. Il pourra ainsi porter toute son attention sur vos commandes. Vous pouvez vous rendre sur une piste de course dans un parc, par exemple, à des heures moins achalandées. 

Une ceinture adéquate

Pour éviter les blessures et avoir une ergonomie irréprochable, vous devez vous munir du matériel adéquat. Pour l’humain, c’est la ceinture et la ligne de trait qu’il faut regarder. Si vous lisez à propos du canicross, vous verrez souvent le terme baudrier. Cet objet ressemble à une ceinture, mais a davantage la forme d’un harnais d’escalade ou d’une culotte. Il y a donc une partie qui se trouve à votre taille et une autre autour des cuisses.

La ceinture doit être assez large pour stabiliser et protéger le bas du dos, tout en étant bien ajustée pour ne pas créer une trop grande tension. Vous ne voulez surtout pas qu’elle remonte lorsque vous êtes en mouvement : elle doit donc être assez large et bien appuyée sur les hanches. Si vous utilisez plutôt un baudrier, les mêmes conseils s’appliquent, mais sachez que celui-ci est beaucoup plus stable et qu’il y a peu de chances qu’il bouge autour de votre dos.

baudrier canicross

Baudrier de canicross en vente chez Mondou.

Une laisse avec amortisseur pour votre sécurité

La laisse avec amortisseur, aussi appelée ligne de trait, est conçue avec un élastique. Attaché à votre ceinture, il y a donc un peu de jeu si votre chien marche ou court plus vite que vous pendant quelques minutes. Si Fido voit un écureuil et décide d’aller le rejoindre en pivotant à 90 degrés à la course, l’élasticité de la laisse absorbera le choc à la place de votre dos. Une nécessité si vous ne voulez pas vous retrouver chez l’ostéo!

Prendre rendez-vous

Désapprentissage

Si vous n’avez jamais fait de canicross auparavant, vous avez probablement appris à votre chien à ne pas tirer lorsqu’il marche devant vous. Je vous annonce que c’est le monde à l’envers: vous allez devoir lui désapprendre ces ordres! Puisque le chien est à l’avant, il doit comprendre quand aller à gauche, à droite ou ralentir, etc. Vous allez donc devoir passer à nouveau à une phase d’apprentissage, tout comme lorsque vous aviez un chiot. Les pros du comportement animal conseillent de leur apprendre une direction à la fois. Avec de la patience, on arrive à tout!

Si toutefois il vous arrive quand même une malchance et que vous avez des douleurs à la suite d’une promenade avec votre chien, n’hésitez pas à nous contacter pour une consultation en ostéopathie!

Nina Uytterhaeghe
Ostéopathe et kinésiologue
Nxt Generation PHYSIO

Nouvelle précédente

La massothérapie : de nombreux bienfaits

Nouvelle suivante

5 sports émergents qui te feront bouger différemment

Suivez-nous:

Autres nouvelles

Les nouvelles semblables à celle-ci