EN
1-833-474-9746 EN

5 trucs pour éviter les coups de chaleur lors de votre pratique sportive

Publié vendredi le 24 juillet

5 trucs pour éviter les coups de chaleur lors de votre pratique sportive

Karolane Landry, chargée de projets communications et marketing, Nxt Generation PHYSIO

Durant l’été au Québec, on fait tout ce qu’on peut pour profiter des quelques mois de soleil et de temps chaud. Et quoi de mieux que de profiter du beau temps que de faire nos activités extérieures préférées lors de nos vacances : vélo, course, golf et kayak, etc. Par contre, on oublie souvent qu’exercice dehors et chaleur intense ne font parfois pas bon ménage. Il faut être très vigilants, spécialement lors de grandes canicules comme nous vivons cette année.

Voici donc 5 petits trucs pour éviter les coups de chaleur lorsque vous pratiquez un sport à l’extérieur.

Écoutez votre corps
Souvent, lorsque des accidents surviennent la cause première est la méconnaissance des symptômes liés aux coups de chaleur. Il peut survenir assez brusquement lors de la pratique d’un sport par temps chaud. Le mécanisme de refroidissement du corps ne fournit plus et il ne peut plus se débarrasser de la chaleur excessive. La température corporelle qui se situe normalement à 37 degrés atteint alors 40 degrés et plus.

Vous devez rester alerte et vous arrêter immédiatement si vous ressentez ces symptômes : crampes musculaires, frissons, maux de cœur, maux de tête, maux de ventre, étourdissements ou vertiges et fatigues inhabituelles.

Bois de l’eau, mais pas juste de l’eau
Ce truc simple, mais ô combien efficace! Lorsqu’on est concentré dans notre sport ou lorsqu’on fait de longues promenades à vélo, on oublie souvent de s’hydrater ou de boire en assez grande quantité. Il est d’ailleurs recommandé de boire au moins 300 ml d’eau 1 heure avant l’exercice.

N’attendez pas d’avoir soif pour boire : une bouteille d’eau de 500 ml est recommandée chaque heure. Quand on a soif, on manque déjà d’eau! Si l’activité physique dépasse 2 heures, munissez-vous d’un liquide qui contient des glucides ou des électrolytes, comme du Gatorade, par exemple.

Et puisque vous allez suer énormément. Vous devriez donc boire souvent de petites quantités.

Vêtements clairs contre le soleil
Ça peut sembler être un truc assez anodin, mais on sait depuis belle lurette que le noir attire la chaleur. Portez donc des vêtements légers et clairs qui favoriseront l’évaporation de la sueur. À vélo, les maillots sont assez bien faits pour cette situation.

Un couvre-chef s’il vous plaît!
Un soleil plombant sur votre tête pendant votre course à pied en pleine canicule n’est vraiment pas l’idéal. Mettez une casquette ou le chapeau de votre choix (j’éviterais le sombrero, beaucoup trop contraignant, ah ah! ) lors de votre activité physique. Et préférablement, vous l’aurez deviné, de couleur pâle!

Choisissez le bon moment
On ne passera pas par quatre chemins : tu ne devrais probablement pas aller faire ton exercice extérieur en pleine canicule entre 12 h et 14 h, là où le soleil est à son apogée. Allez-y plutôt le matin avant que la chaleur ne soit trop intense ou en soirée, après 17 h.

Évitez l’alcool ou le café
C’est toujours très très plaisant de faire un petit arrêt lors d’une longue ride à vélo et de déguster quelques bières de microbrasseries sur le chemin. Par contre, lors de temps très chaud, c’est à proscrire puisque le risque de coup de chaleur augmente avec la consommation d’alcool ou de café. Ça déshydrate! Optez donc plutôt pour de l’eau et vous pourrez prendre votre bière plus tard, elle sera bien méritée!

Bonnes vacances et soyez prudents!

N’oubliez pas que nous sommes ouverts et que nous avons encore plusieurs disponibilités! 

Nouvelle précédente

L’ostéopathie : la clé du succès pour les coureurs?

Nouvelle suivante

4 trucs pour bien respirer avec votre masque

Suivez-nous:

Autres nouvelles

Les nouvelles semblables à celle-ci