EN
1-833-474-9746 EN

La hernie discale : qu’est-ce que c’est ? Comment la traiter et la prévenir ?

Publié jeudi le 11 novembre

La hernie discale : qu’est-ce que c’est ? Comment la traiter et la prévenir ?

Dominic Baillargeon, M.Sc., Pht, FCAMPT, SPC, UASD, et Sylvain Girard, Rédacteur, Nxt Generation PHYSIO.

Savez-vous que durant notre vie, 90% d’entre-nous sommes sujets à des douleurs au dos. La majorité va se rétablir et ne sera plus symptomatique. Mais le fait de ne pas avoir de douleur n’empêche pas de générer d’autres problèmes. C’est le cas de la hernie discale.

C’est quoi une hernie discale ?

Il s’agit d’une usure au niveau d’un disque invertébral. Un disque invertébral est un anneau fibreux qui entoure un noyau gélatineux.  Situé entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale, son rôle est d’absorber les impacts. Mais si on le compresse trop, il peut y voir des dommages. Le disque peut sortir de son alignement et venir pousser sur le nerf sciatique. On parle alors d’hernie discale.

Hernie discale lombaire

En général, l’apparition d’une hernie discale se fait lors de la combinaison d’une torsion et d’une flexion du dos. C’est à dire que l’on est penché en avant et sur un côté. Ce genre de situation se retrouve très souvent dans la vie quotidienne, comme quand on déménage ou que l’on déneige devant chez soi. La tension créée par l’action brusque va provoquer la hernie, générant une douleur intense dans la région lombaire.

Un problème qui touche tout le monde

Beaucoup de personnes subissent des hernies discales sans même le savoir. On pense que cela arrive aux personnes âgées ou vieillissantes. Selon les statistiques, l’âge de la première hernie discale est situé entre 25 et 35 ans. En effet, il s’agit d’une période à laquelle notre corps est très actif et nos tissus commencent à se dégénérer.

Prendre rendez-vous

Pour les personnes âgées on observe plutôt une dégénérescence de l’anneau fibreux : il va devenir de plus en plus sec. On remarque aussi de l’usure au niveau du compartiment dans sa globalité. Autrement dit, ce n’est pas forcément l’anneau qui est en cause, mais les vertèbres, de l’arthrose, ou encore le trou de conjugaison (la zone par laquelle le nerf sort).

Comment traiter une hernie discale ?

Pour une prise en charge rapide, consulter un physiothérapeute est un bon début. Il sera capable d’obtenir de bons résultats en observant d’où vient l’origine du problème. Son objectif sera de protéger les segments lombaires (L4 et L5 en général) et d’enlever le stress sur les régions problématiques.

On retrouve souvent des vertèbres ou une zone sacro-illiaque anchylosées. En d’autres termes, vos articulations du bassin ne bougent pas. Des raideurs, encore une fois sur le bassin, et sur les hanches sont visibles. Ces dernières sont régulièrement à l’origine des problèmes. Beaucoup d’entre nous utilisent le dos car leurs hanches sont raides ou tendues. Par exemple, lorsque l’on est assis, la flexion idéale des hanches est de 120 degrés, mais certains d’entre nous ont une flexion vers les 90 degrés. Ce qui fait que nous ne sommes plus assis sur les os de nos fesses. Résultat, notre dos s’arrondi et c’est le début des problèmes.

Hip flexor

 

Renforcez vos muscles profonds

Alors comment faire pour traiter la hernie discale et éviter qu’elle ne revienne ? Il faut renforcer votre « core », en allant chercher les muscles profonds. En physiothérapie, on remarque souvent que lorsque la douleur au dos est partie, ces muscles sont parfois atrophiés. C’est à dire qu’ils ont perdu du volume à force de ne pas être sollicités. Parfois même, le corps a remplacé le vide laissé par le muscle pour de la graisse. On parle alors de d’infiltreurs graisseux. En renforçant votre musculature, vous allez donner non seulement donner du répit à vos vertèbres, mais votre corps sera en mesure de les protéger.

Pensez bien qu’il est important de réagir rapidement lorsque vous souffrez d’une hernie discale. Plus elle est détectée tôt, plus le physiothérapeute sera en mesure de la corriger. Éviter la chirurgie.

Si vous éprouvez des douleurs au dos, nous vous encourageons à communiquer directement avec nous et à nous poser vos questions.

Nouvelle précédente

Les 5 blessures les plus fréquentes au water-polo

Nouvelle suivante

Zoom sur le nerf sciatique, le responsable de bien des douleurs

Suivez-nous:

Autres nouvelles

Les nouvelles semblables à celle-ci