EN
1-833-474-9746 EN

Que faire une fois la saison de golf terminée ?

Publié vendredi le 19 novembre

Que faire une fois la saison de golf terminée ?

Audrey-Anne Cormier, Pht. et Sylvain Girard, rédacteur, Nxt Generation PHYSIO.

Le beau temps est derrière nous et la saison de golf aussi. C’est le moment de faire le bilan. Avez-vous plus joué ou moins joué cette année. Quelle partie du golf a-t-elle été améliorée cette année ? Les drives, la short game, le putting ? Avez-vous été au champ de pratique ?

En fonction de ce bilan, il est très pertinent de se questionner sur ce à quoi vous aspirez au printemps prochain. En effet, lorsque l’on veut appliquer un changement, cela nécessite une planification.  

Faire son bilan corporel

Après une saison de golf, il est souvent possible que l’on ait des inconforts. Les douleurs les plus courantes sont bien souvent au niveau du dos, de l’épaule et du coude. On les appelle des blessures de surutilisation. Pourquoi ? Car elles apparaissent après la répétition prolongée d’un mouvement. 

En faisant cela, on vient augmenter l’accumulation de stress mécanique sur nos articulations, nos muscles et nos ligaments. Ce qui à la longue peut venir irriter une structure et créer cet inconfort qui progresse en douleur. 

gulfer elbow tendinopathie coude golf

Et comme au golf, le mouvement est très souvent le même, on se retrouve avec ce genre de pathologie. Par exemple, l’épitrochléite, une tendinopathie située à l’intérieur du coude. On la retrouve tellement souvent dans ce sport qu’elle porte le nom de “Gulfer Elbow”.  

Que faire pour éviter une blessure de surutilisation ? 

Malgré cela, il est tout de même possible de réduire le risque de se faire mal. Plusieurs solutions s’offrent à vous, à commencer par surveiller sa technique. Il est important de pratiquer votre élan afin d’avoir une meilleure conscience de votre corps dans le mouvement.

Sans quoi, vous n’aurez aucune idée de quelles sont vos erreurs une fois rendu sur le terrain. Vous risquez alors de répéter un mouvement non optimal pour votre santé. Pensez aussi à vous échauffer avant de pratiquer et de jouer. Un bon nombre de blessures apparaît parce que notre corps n’est pas prêt à effectuer certains mouvements.  

Consulter un physiothérapeute est une autre solution. Son expertise vous aidera à régler les inconforts et les douleurs que vous avez eu durant toute la saison. Mieux encore, il sera capable d’optimiser notre performance. C’est à dire que même si vous n’avez pas mal, il sera en mesure d’analyser votre mouvement et de le corriger, afin d’éviter une future blessure.

S’entraîner, et cela même durant l’hiver  

Comme les inconforts sont dus à un geste répété, le fait de ne pas recruter ses structures musculaires durant la moitié de l’année crée un choc au début de la saison. En effet, votre corps n’est pas prêt à retourner jouer au golf et surtout à enchaîner les mouvements. Le golf est un sport répétitif, il est donc important de se préparer pour pouvoir encaisser les efforts. C’est pourquoi nous proposons ici trois exercices à considérer durant l’hiver :

#1 :  Faites des squats

Lorsque l’on fait un swing au golf, notre corps effectue un squat de faible amplitude. Ainsi, il est important d’avoir un dos en position neutre et de venir reculer les fessiers vers l’arrière (comme si on voulait s’asseoir sur une chaise). Ceci permet de dégager l’espace entre les hanches et les poignets. Ainsi le bâton aura suffisamment d’espace pour passer.  

différentes positions squat

La fin de l’élan arrière (back swing) correspond à la phase la plus basse du squat. Lorsque l’on commence la descente, en accélérant, on va aller chercher une extension de la hanche (c’est-à-dire que nous remontons dans notre squat). Il est donc important d’être explosif afin de générer beaucoup de puissance venant des jambes 

Quand notre position de base ne permet pas le squat et l’extension de la hanche, le dos compense avec le haut du corps pour développer de la puissance dans le mouvement. C’est là qu’il y a un risque de blessure. Le manque d’espace entre la hanche et les poignets dans la phase de descente du swing occasionne un plus grand risque de slice qui est un problème fréquemment observé.

#2 Renforcez votre rotation des hanches  

La rotation des hanches est essentielle pour éviter une compensation qui solliciterait davantage le dos et augmenterait le risque de blessure. En écoutant la vidéo ci-dessous, vous aurez tous les outils pour renforcer vos hanches et éviter de vous faire mal.

#3 Améliorez votre stabilité lombaire

Il s’agit d’un élément essentiel pour prévenir les blessures au bas du dos. La stabilité lombaire aide à générer beaucoup de puissance durant le swing. Elle permet au dos de rester dans une position optimale. L’objectif est d’aller recruter des muscles plus profonds comme le transverse de l’abdomen.

En effectuant l’exercice ci-dessus vous allez solliciter le transverse de l’abdomen. Il n’est pas forcément nécessaire de lever le bras et la jambe en même temps. Le plus important est de garder votre colonne droite et non pas de creuser le dos.

Si vous avez des douleurs ou des questions, adressez-vous à Audrey-Anne Cormier. Notre physiothérapeute experte en golf pourra vous aider à corriger vos erreurs et éviter les blessures.

 

Nouvelle précédente

Pourquoi votre enfant ne doit pas se spécialiser dans un seul sport

Nouvelle suivante

Top 6 des blessures les plus fréquentes au hockey

Suivez-nous:

Autres nouvelles

Les nouvelles semblables à celle-ci